Destructum ... La destruction est assurée
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 You are ... || Lawendë Calaway [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lawendë Calaway
{ Miss humanité - 7° année - Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 28
Âge du personnage : 17 Ans
Date d'inscription : 29/10/2008

{Pensine___
{Camp___: Plutôt Phénix
{Année ou Profession___: Septième Année // Hufflepuff
{Relationship's___:
MessageSujet: You are ... || Lawendë Calaway [100%]   Mer 29 Oct - 17:02

I. Identité

    Nom, prénom :
    Mon nom de famille est Calaway, celui d'une des plus anciennes et célèbre famille des lieux Irlandais. Je dois dire que je le porte avec une certaine fierté même si pour moi, un nom ne fait pas la personne.
    Côté prénoms, même si ça limite un peu les choix, dans la famille Calaway il y a une tradition. On ne nomme nos enfants que par des prénoms à consonance elfique. Mon père avait trois jeunes soeurs, qui ont quitté le pays alors qu'il n'était qu'un enfant. Aussi, en souvenir de la plus jeune m'a t-il nommée, avec l'accord de maman Lawendë Linaewen Eledhwen. Mon prénom d'usage signifie jeune fille rieuse, et cela me correspond parfaitement bien. Le second signifie lac des oiseaux. Certes, c'est très poétique, mais en rien arrangeant comme prénom. Enfin le dernier signifie qui possède un teint d'elfe. vrai ou pas, j'en sais rien ... j'ai jamais vu d'elfes moi.


    Âge :
    J'ai en tout et pour tout 17 bourgeons à mon actif. Et je les portes fièrement.

    Date, lieu de naissance :
    Je suis née tout près de Dublin, dans le manoir familial, un certain 21 Janvier 1976.

    Lieu de résidence :
    Toujours le même. Le lieu qui m'a vu n'âitre est aussi celui ou je vis aujourd'hui.


II. Caractère

    Caractère/Qualités/Défauts :
    Tout le monde me dit que je suis amicale est serviable. J'aime faire dans le sociable c'est vrai et je vais souvent vers les autres. Maman dit que ma générosité m'aide à la fois envers les autres et les œuvres humanitaires. J'aime organiser les chose et il se trouve que je suis très douée dans ce domaine. Je suis aussi très intelligente. Mes deux plus grande qualités sont sans aucun doute mon courage et ma détermination. Je suis prête à tout pour venir en aide à ceux qui me sont chers et pour voir mes projets aboutir. Je suis toujours très attachée et très impliquée dans ce que je fait et toujours a fond dans ce qui lui tient à cœur. Mais sous ces airs de jeune fille indestructible, je suis aussi une fille très sensible et douée d'un grand cœur mais qui aime étaler sa science (que j'ai eu en travaillant et par mes lectures diversifiées). On m'a toujours dit aussi que j'étais une fille fort sympathique et amusante,en plus j'aime beaucoup rire avec mes amies, ça tombe bien. Je suis très à l'écoute des autres malgré mon hyper activité comme disent certains, je sais être calme afin de répondre aux attentes de mes amis. Je suis aussi d'une franchise implacable, sauf quand il s'agit de ses sentiments, là, je préfère jouer le Joker. Cette qualité peut aussi se révéler être un défaut, car je n'hésite pas quand il faut dire quelque chose, blessant ou non. Enfin, je suis aussi une jeune fille très optimiste, il en faut beaucoup pour que je pense que tout va très mal se passer et je le suis tellement que c’est parfois énervant de me voir avec un sourire alors que tous mes camarades sont encore plongés dans leurs textes ou dans leurs pensées moroses. Mais la qualité que je juge la plus belle chez moi c'est mon côté naturel, qui fait mon charme et qui reste tout de même très attachant. Malheureusement, je n'en fait qu'a sa tête, ce qui nous amène à mes défauts.
    Maman m'a toujours dit que j'avais un caractère de cochon et elle n'a pas tout à fait tord. Je ne me laisse pas facilement faire et n’hésite pas à riposter si je me sens agressée et malgré cela, je sais rester calme face à certaines insultes préférant ignorer la personne en question. J'ai beaucoup de répartie et en plus de ça, je suis aussi une fille qui déteste avoir tort, je ne suis pas pour autant une si mauvaise perdante. Miss Caractérielle, c’est ainsi qu’on m’appelait autrefois, dans la famille, je suis très difficile à comprendre. Plus compliqué que moi ne doit pas exister dans le monde et tous mes petits camarades l'ont compris. Je peux être aussi douce qu'un agneau le matin et aussi vive qu’une furie le soir. Il faut vraiment me connaître afin de me comprendre, ma personnalité cache énormément de choses et elle ne s'ouvre que petit à petit a mes vrais amis. Je suis de mauvaise foi, mais si je vous le dit ici, c'est parce qu'il le faut, sinon, ce côté de mon caractère veut bien dire que je nie en bloc cette prétendue mauvaise foi. De ce fait, j'ai vraiment du mal à avouer ce que je ressens, par contre, le montrer ne me pose pas de soucis. Je possède un caractère de leader et n'ai peur de rien, ce qui me rend parfois plutôt imprudente, heureusement que j'ai de bonne notes en et que je suis une bonne actrice, grâce à cela, j'arrive très régulièrement a me sortir de diverses situations. J'adore se faire désirer des autres (et puis, la ponctualité n'est pas mon point fort) et les faire patienter alors que moi, je ne suis pas patiente du tout. Infatigable au grand désespoir de mes amis, il en faut beaucoup pour que je me couche et que je m'endorme (par contre, le matin je suis la première levée!). Je n'aime pas non plus qu'on me fasse des reproches (et qui aime ça franchement). Je suis une jeune fille un peu trop jalouse et trop possessive au goûts de certains, je ne supporte pas qu'on touche à mes affaires sans mon autorisation. Pire que têtue, je suis tellement bornée qu'il est rare qu'on puisse me faire changer d'avis. C'est en gros mes défauts, mais ma personnalité en cache encore beaucoup!


III. Physique

    Physique :
    Depuis que je suis toute petite, tout le monde me dit que j'ai un visage d'ange, que je suis comme tout le monde voudrait l'être. Que je suis jolie, une belle gamine et ainsi de suite. J'aime mieux vous dire qu'il faut bien de temps en temps, ressembler à un ange quelque part.
    Commençons par un vague reflet. Au loin, vous apercevez une jeune fille, rien qu'a la démarche vous savez que c'est une fille. J'ai en vérité, une démarche féline comme certains diraient. On ne m'entend pas arriver. Vous vous dites, "Elle fait environ 1m70", et bien c'est raté. Je ne les atteint pas. Je regarde le monde du haut de mes 1m63. Petite, mais le caractère rattrape bien les choses, et heureusement. Ensuite vous vous dite, "hum ... parfaite". C'est un peu vrai. Je suis athlétique, comme j'adore le sport et me défouler, mais je garde néanmoins en moi une jolie part de féminité. J'aime plaire, sans pour autant ressembler à ces jeunes femmes sur le trottoir, vous savez de quoi je parle.
    Au fur et à mesure que je me rapproche, vous voyez plus de choses. "Cette fille à les cheveux d'un ange". Et ça aussi c'est vrai. Mes cheveux sont blonds naturellement, mais il m'arrive aussi de les teindre en brun ou en roux selon mon humeur. Et ils sont tellement brillants. Ils sont assez souples aussi, ce qui fait que je peux en faire ce que j'en veux : lisses, ondulés, frisés, détachés, attachés ... tout. J'aime mieux vous dire que c'est préférable, vu comment je les torture. Et pourtant, ils restent aussi doux et brillants que ceux d'un nourrisson. (Bon j'exagère un petit peu, mais vous voyez l'image non?). Par contre, un truc que je leur reproche : ils sont trop nombreux. J'en ai tellement que je ne sais plus quoi en faire. Vous voyez aussi que ma peau est d'un blanc immaculé, presque crémeux. J'en ai de la chance, c'est vrai, j'ai une très belle peau. Désavantage : je ne bronze pas. Je passe du blanc style cachet d'aspirine au rouge écrevisse qu'il ne faut pas montrer. Tant pis ... et puis de toutes manières, je préfère la pluie. Vous voyez à présent ma silhouette. Je fais 53 kilos. Je ne suis pas anorexique, mais si je pouvais prendre un ou deux kilos, ça ne me ferai pas de mal. Vous voyez aussi mes petits pieds. Du 36. Et j'en suis fière de mes petits pieds.
    Si je me rapproche encore, vous pouvez voir les détails. Ces détails renforcent votre position comme quoi j'ai l'air d'un ange. A la place de mes yeux sont deux billes claires dans lesquelles vous pouvez vous noyer (c'est mon côté satanique qui revient là). Un petit nez retroussé, quelques taches de rousseur à peine visibles. une fine bouche rosée, avec de jolies lèvres bien dessinées ... vous avez raison, je suis peut-être un ange en fin de compte.
    Vous remarquez aussi mon côté naturel. Pas de maquillage superflu, juste une peu de crayon sous les yeux, c'est tout. Voyez aussi la simplicité de mes vêtements : un jean et un t-shirt à moitié grand. J'aime aussi mettre quelques robes d'été et autre, mais quand la saison ne s'y prête pas ... bref. Je crois que vous savez tout sur moi maintenant. Alors gueule d'ange ou mini-diable? Chacun son opinion.
    Traits physiques particulier :
    Je n'ai pas de traits physiques particuliers, juste un grain de beauté sur l'oreille.


IV. Histoire

    Enfance :
    Adolescence :
    Famille :


V. Informations complémentaires

    Composition de la baguette :
    Ma baguette magique est en bois de rose. Assez souple et très légère. Elle mesure 24 centimètres (c'est un peu une baguette passe partout). Il semblerait qu'elle contienne une plume de Phoenix mais je n'en sais pas plus.

    Camp :
    Du côté de l'Ordre du Phoenix, j'ai toujours détesté les méchants.

    Maison :
    Comme vous voulez. [Tout sauf Serdaigle, sera mon dernier mot]

    Don :
    Avoir deux miroirs à mes côtés, est-ce un don?


VI. Derrière l'écran

    Prénom :
    Lily

    Âge :
    19 ans

    Niveau RP :
    Et bien, je ne suis pas bonne autocritique, mais je fais du RP depuis mes 11 ans.

    Présence :
    Assez fréquente, même s'il se peu que j'ai des soucis d'ordre scolaire à faire passer avant.

    Comment nous avez-vous connus ?
    Par un Top-Sites

    Code du règlement :
    {Le lion est passé ici What a Face}

    Autre :
    Je me suis permise de ne faire qu'une partie dans caractère, défauts et qualités, car cela m'a évité un long triage de ma partie toute rédigée XD Merci de votre compréhension.
    Au, je précise aussi que j'ai lu le règlement, donc que je sais que je dois écrire malheureusement mes RP à la 3ème personne. Seule ma fiche sera à la première personne, la majorité étant déjà écrite et me servant pour tous mes personnages. Merci encore de votre compréhension.


Dernière édition par Lawendë Calaway le Mer 29 Oct - 23:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lawendë Calaway
{ Miss humanité - 7° année - Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 28
Âge du personnage : 17 Ans
Date d'inscription : 29/10/2008

{Pensine___
{Camp___: Plutôt Phénix
{Année ou Profession___: Septième Année // Hufflepuff
{Relationship's___:
MessageSujet: Re: You are ... || Lawendë Calaway [100%]   Mer 29 Oct - 17:49


Découvrez Yiruma!


    Enfance :

    « Elros ? Sais-tu où j’ai mis le sac pour … »
    « Il est dans la voiture Era. Ca fait une semaine qu’il y est et il n’a toujours pas bougé »

    Entrant dans le salon, Era, portait fièrement mais lourdement ses presque 8 mois de grossesse. Les médecins n’en revenaient pas. 8 mois de grossesse, et enceinte de trois enfants. C’était un cas exceptionnels. Les enfants ne seraient pas trop prématurés, mais il fallait s’attendre à une arrivée imminente tous les jours depuis deux petites semaines. Elros et Era Calaway, deux irlandais étaient mariés depuis leurs 18 ans. Mais faire un enfant fut une chose très difficile.
    Comme beaucoup de couple, celui-ci à fait appel aux prouesses médicales pour pouvoir réaliser leur souhaits. Et dans leur cas, nous dirons que cela à marché plutôt ‘’trois fois qu’une’’ pusiqu’ils attendaient des triplés. Filles, Garçons, ou les deux ils ignoraient tout, mais ils s’en moquaient. Eux qui avait eu tant de mal à avoir un enfant, en aurait trois sous peu.

    « Et pour maman ? »
    « Chérie, ça fait trois mois qu’elle a une réservation sur tous les vols pour venir te voir quand les petits arriveront. Arrête de t’inquiéter, ce n’est pas bon pour les enfants. »

    Dans le salon, derrière son journal, Elros rassurait d’une voix habituelle sa femme, qui depuis deux semaines, lui posait toujours les mêmes questions. Elle est venue s’installer sur le sofa de leur maison proche de Dublin, pour se reposer.

    « Tu sais, j’ai l’impression que l’un d’eux sera plus vif que les autres. J’en sens toujours un plus que les autres. »
    « Tant que tu les sens tous un minimum, moi ça me va » répondit son mari qui n’aimait pas être dérangé pendant la lecture de son journal, surtout le matin.

    Sa femme le savait, mais elle était tellement heureuse qu’elle ne pouvait s’empêcher de parle d’eux, même en n’ignorant pas que son mari ne supportait pas les bavardages devant son café et son journal le matin. Elle posa une main sur son ventre bien rond, et s’allongea. Elle était tellement fatiguée, même après une longue nuit de sommeil qu’elle s’endormit peu de temps après. Elle ne se réveilla que deux heures plus tard, quand la grosse horloge de l’entrée sonna. Son mari était parti, mais l’avait couvert d’une chaude couverture. Nous étions au beau milieu de l'hiver, et il pleuvait des cordes. Hors de question de mettre le nez dehors par un temps pareil, et pourtant, dieu seul savait qu’Era en avait vraiment envie. Son mari entra quelques minutes après avec un plateau déjeuner dans les mains, ce qui réveilla l’appétit d’Era et des enfants qui commencèrent à remuer.

    « Je vois que je fais plaisir à beaucoup de monde » s’amusa t’il en voyant la manière dont sa femme posait sa main sur son ventre pour signaler les mouvements des enfants.
    « Je crois qu’ils avaient faim eux aussi. »

    Mais le repas ne serait pas pour tout de suite. Lorsqu’Era se redressa, elle fut prise d’une légère douleur, et elle sentit un chaud liquide couler.

    « Oh, je crois qu’en fait ils n’avaient pas si faim que ça … il faut se rendre à l’hôpital Elros. »

    Paniquant légèrement alors qu’il s’était promis de ne pas le faire le jour J, Elros posa avec hâte le plateau sur la table et aida sa femme à se relever. Direction la voiture ; l’hôpital n’était qu’a 10 minutes de route.
    Arrivés, et connaissant le risque des grossesses multiples, Era fut prise en charge immédiatement, et surveillée régulièrement. Le temps d’attente fut long pour les deux futurs parents. Le premier enfant daigna se montrer que quelques heures plus tard. C’est ainsi que vers dix-huit heures, naquit la première fille de la famille. Elle fut prénommée Aredhel, et semblait ma foi en pleine forme. La deuxième mit plus de temps à se montrer. Elle ne vit le jour qu’une demi-heure plus tard, et hérita du doux nom de Elenwë. La troisième, vous l’avez compris, c’est moi. Je suis née aux alentours de dix-neuf heures, et je me nomme Lawendë.
    3 filles. Era et Elros étaient heureux. A les voir, Era serait presque certaine de savoir laquelle était où dans son ventre. Aredhel semblait bien plus agitée que les autres, elle était sans doute la plus remuante. Pour ma part, je bougeais un peu, mais moins, et notre sœur Elenwë s’était endormie presque aussitôt après son premier repas. Mais nous étions toutes fatiguée, il est temps de tirer le rideau et de revenir plus tard.


    **

    « Les filles, vous êtes prêtes ? Nous partons ! » Hurlait Elros du bas de l’escalier.

    Mes sœurs et moi avions 5 ans. Et si étant toutes petites, nous ne nous ressemblions pas beaucoup … ce n’est plus le cas. Notre maîtresse n’arrivait pas à nous reconnaitre, alors qu’elle nous voyait tous les jours. En fait, mis à part pour nos parents, même pour la famille c’était dur. Nous étions identiques et notre mère aimait jouer de cette ressemblance. Aujourd’hui était nouveau pour nous. Nous devions aller en Angleterre. Notre père un archéologue, comme notre mère, avait trouvé du travail, et ils partaient tous les deux, en Afrique, je ne suis plus très bien où. Bref, nous prenions le train pour rentrer au bercail comme disais papa. Nous sommes descendues en nous tenant la main. Nous ne nous lâchions pas, comme d’habitude. Nos six yeux clairs, que nous tenions de notre mère ont dévisagé notre père. Il s’est baissé et nous sommes allées l’embrasser. Bref, un moyen comme un autre de se réconforter de notre départ. Aredhel et moi avons donné la main à notre père, notre mère prit Elenwë dans ses bras. Tout s’était confirmé depuis notre naissance. Aredhel était de nous la plus vive et la plus blagueuse. J’étais plus sérieuse, mais j’étais aussi vive que mon aînée. Elenwë était sérieuse, mais ne bougeait que très peu.
    Bref, c’est en Ecosse que nous sommes retournées et là-bas que nous avons découvert notre famille. Les grands-parents, et les cousin-cousines, assez nombreux, il faut dire.

    Nos parents ne revennaient que pour noël et ne restaient que jusqu'à notre anniversaire. L'année de nos onze ans, ils avaient terminé leur travail, de grandes découvertes qui avaient fait d'eux des moldus célèbres. Oui, car nos parents sont moldus. Ils sont venus chez nos grands-parents, dans la hic banlieue londonienne mi-juillet, avec pour prévisions de repartir fin Août. Il fallait nous trouver un collège digne de ce nom à Dublin.
    Mais leurs plans furent chamboulés. En effet, cet été trois lettres identiques, arrivées de façon étrange se présentèrent à nous. Sur la mienne il était écrit :


Miss Lawendë Linaewen Eledhwen Calaway
Dans le Jardin, près du grand saule
1404 Brighton Square
London


    Adolescence :
    Mon adolescence commença le jour ou j'ai posé un pied sur le quai 9 3/4. Enfin pour moi quoi. J'ai passé mon premier voyage avec mes soeurs, tout ce qu'il y a de plus normal. J'ai même failli me faire remarquer, une fois arrivées. En effet, ma soeur et moi avions partagé une barque avec un jeune homme bien mystérieux, mais la n'est pas la question : le problème c'était moi ... et mon attirance pour l'eau. Je me suis penchée un peu trop par dessus la barque et si le jeune homme et ma soeur aînée Aredhel n'avaient pas eu de bons réflexes, j'aurai mouillé le choixpeau.
    bref, alors que nous étions séparées avec mes soeurs, cela ne m'a pas empêché de faire de nouvelles connaissances dont ma presque soeur Haylin [à prononcer Haï-Y-Line si vous ne voulez pas vous faire démonter]. Je me suis aussi retrouvée dans la maison de ce garçon mystérieux, mais je n'en ai pas appris beaucoup sur lui lors de mes premières années. Ce ne fut que vers la suite des évènements, quand nous avons grandi et qu'il n'était plus ce gamin rachitique mais plutôt celui qui fait rêver toutes les filles que j'ai commencé à m'intéresser à lui. Que faire? Je n'en savais rien, mais j'ai tenté de me rapprocher de lui, jusqu'à ce que je me sois rendue compte qu'il m'énervait et qu'il m'attirait en même temps. Nous verrons bien ce que ça va donner cette année. Mes buses, je les ai eu ... a la moyenne, plus Aredhel, mais moins Elenwë, comme d'habitude. Nous sommes toujours aussi proches et même si on nous différencie en uniforme, nous nous amusons à jouer de notre ressemblance quand nous sommes en vêtements de tous les jours.

    Famille :
    Mon père et moi sommes très complices. Le seul gros soucis, c'est que nous avons le même caractère en plus de nous ressembler énormément. Mon père m'a toujours soutenue. Même si les moments que je passe avec lui sont de plus en plus rares, on trouve toujours du temps pour faire ce que j'aimais étant petite autrement dit : se baigner, jouer aux échecs ou feuilleter les albums photos. Je suis restée dans la tête de mon archéologue de père, une petite fille, et j'aime bien ça. Moi qui suis plutôt mature à Poudlard, on ne me reconnaîtrait pas.
    Avec ma mère, c'est un peu différent. Je n'ai pour commencer que la couleur de ma peau et de mes yeux d'elle, mais cela ne m'empêche pas d'avoir de très bons rapports avec elle. Cette figure maternelle qu'elle m'a apporté toute ma vie restera pour moi l'une des plus importantes. Même si je passais plus de temps avec mon père, j'ai toujours voulu faire comme maman, enfin c'est ce qu'on m'a toujours dit. J'ai marché au même âgé, parlé au même âge, je voulais même être infirmière, comme elle quand j'étais enfant. Elle est archéologue, mais j'ai gardé dans mes ambition de devenir infirmière, pour sorciers. Je compte me lancer dans des études de médicomagie plus tard, réalisant son et mon rêve d'enfant en même temps.
    Mes soeurs, Aredhel et Elenwë sont ce qu'il y a de plus cher à mon coeur. Je m'entend très bien avec elles, parfaitement même. Je suis un peu le coeur de ce ying et ce yang. Nous sommes dans trois maisons différentes, et c'est la première fois que nous sommes séparées mais cela ne nous empêche pas d'entretenir des rapports plus que profond, même avec cette petite séparation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harry Potter
{Admin - 3° Année - Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 76
Âge du personnage : 13 ans
Date d'inscription : 20/10/2008

{Pensine___
{Camp___: Plutôt Phénix
{Année ou Profession___: 3ème Année
{Relationship's___:
MessageSujet: Re: You are ... || Lawendë Calaway [100%]   Jeu 30 Oct - 0:42

Bienvenue sur Destructum. Validée. Bon jeu parmi nous.

_________________

{My life is a veritable Nightmare___
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destructum.forumactif.ws
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You are ... || Lawendë Calaway [100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 
You are ... || Lawendë Calaway [100%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Undertaker serait mort !!!!
» Défis Intercontinentale de Juin2 011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{Destructum___ :: -{Commencement :: #. Présentation :: #. Présentation validée : "Tout est OK !"-
Sauter vers: